Règlement

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DES TERRAINS DE CAMPING : Conditions générales


1. Conditions d’admission et de séjour

Pour être admis à pénétrer, à s’installer ou séjourner sur un terrain de camping, il faut y avoir été autorisé par le gestionnaire ou son représentant. Ce dernier a pour obligation de veiller à la bonne tenue et au bon ordre du terrain de camping ainsi qu’au respect de l’application du présent règlement intérieur.
Le fait de séjourner sur le terrain de camping implique l’acceptation des dispositions du présent règlement et l’engagement de s’y conformer.
Nul ne peut y élire domicile.


2. Formalités de police

Les mineurs non accompagnés de leurs parents ne seront admis qu’avec une autorisation écrite de ceux-ci.

Autorisation parentale  camping-lac-st-croix-gorges-du-verdon-les-salles-sur-verdon-camping-municipal-les-ruisses-pdf    Télécharger

En application de l’article R. 611-35 du code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile, le gestionnaire est tenu de faire remplir et signer par le client de nationalité étrangère, dès son arrivée, une fiche individuelle de police. Elle doit mentionner notamment :

  1.  Le nom et les prénoms ;
  2.  La date et le lieu de naissance ;
  3.  La nationalité ;
  4.  Le domicile habituel.

Les enfants âgés de moins de 15 ans peuvent figurer sur la fiche de l’un des parents.


3. Installation

L’hébergement de plein air et le matériel y afférent doivent être installés à l’emplacement indiqué conformément aux directives données par le gestionnaire ou son représentant.


4. Bureau d’accueil

Ouvert tous les jours de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 19h00 en été.

On trouvera au bureau d’accueil tous les renseignements sur les services du terrain de camping, les informations sur les possibilités de ravitaillement, les installations sportives, les richesses touristiques des environs et diverses adresses qui peuvent s’avérer utiles. Un système de collecte et de traitement des réclamations est tenu à la disposition des clients.


5. Affichage

Le présent règlement intérieur est affiché à l’entrée du terrain de camping et au bureau d’accueil. Il est remis à chaque client qui le demande.
Pour les terrains de camping classés, la catégorie de classement avec la mention tourisme ou loisirs et le nombre d’emplacements tourisme ou loisirs sont affichés.
Les prix des différentes prestations sont communiqués aux clients dans les conditions fixées par arrêté du ministre chargé de la consommation et consultables à l’accueil.


6. Modalités de départ

Les clients sont invités à prévenir le bureau d’accueil de leur départ dès la veille de celui-ci. Les clients ayant l’intention de partir avant l’heure d’ouverture du bureau d’accueil doivent effectuer la veille le paiement de leur séjour.


7. Bruit et silence

Les clients sont priés d’éviter tous bruits et discussions qui pourraient gêner leurs voisins.
Les appareils sonores doivent être réglés en conséquence. Les fermetures de portières et de coffres doivent être aussi discrètes que possible.
Les chiens et autres animaux ne doivent jamais être laissés en liberté. Ils ne doivent pas être laissés au terrain de camping, même enfermés, en l’absence de leurs maîtres, qui en sont civilement responsables. Le gestionnaire assure la tranquillité de ses clients en fixant des horaires pendant lesquels le silence doit être total.

Le silence doit être total entre 22h00 et 7h00.


8. Visiteurs

Après avoir été autorisés par le gestionnaire ou son représentant, les visiteurs peuvent être admis dans le terrain de camping sous la responsabilité des campeurs qui les reçoivent.
Le client peut recevoir un ou des visiteurs à l’accueil. Les prestations et installations des terrains de camping sont accessibles aux visiteurs. Toutefois, l’utilisation de ces équipements peut être payante selon un tarif qui doit faire l’objet d’un affichage à l’entrée du terrain de camping et au bureau d’accueil.
Les voitures des visiteurs sont interdites dans le terrain de camping.


9. Circulation et stationnement des véhicules

A l’intérieur du terrain de camping, les véhicules doivent rouler à une vitesse limitée de 10Km. La circulation est autorisée de 7h00 à 22h00.

En cas de rentrée tardive, vous devez laisser votre véhicule sur le parking et vous rendre à votre installation à pieds …en silence !
Un seul véhicule par emplacement est autorisé pour la sécurité de tous.
Ne peuvent circuler dans le terrain de camping que les véhicules qui appartiennent aux campeurs y séjournant. Le stationnement est strictement interdit sur les emplacements habituellement occupés par les hébergements sauf si une place de stationnement a été prévue à cet effet. Le stationnement ne doit pas entraver la circulation ni empêcher l’installation de nouveaux arrivants.


10. Tenue et aspect des installations

Chacun est tenu de s’abstenir de toute action qui pourrait nuire à la propreté, à l’hygiène et à l’aspect du terrain de camping et de ses installations, notamment sanitaires.
Il est interdit de jeter des eaux usées sur le sol ou dans les caniveaux.
Les clients doivent vider les eaux usées dans les installations prévues à cet effet.
Les ordures ménagères, les déchets de toute nature, les papiers, doivent être déposés dans les poubelles.
Le lavage est strictement interdit en dehors des bacs prévus à cet usage.
L’étendage du linge se fera, le cas échéant, au séchoir commun. Cependant, il est toléré jusqu’à 10 heures à proximité des hébergements, à la condition qu’il soit discret et ne gêne pas les voisins. Il ne devra jamais être fait à partir des arbres.
Les plantations et les décorations florales doivent être respectées. Il est interdit de planter des clous dans les arbres, de couper des branches, de faire des plantations.
Il n’est pas permis de délimiter l’emplacement d’une installation par des moyens personnels, ni de creuser le sol.
Toute réparation de dégradation commise à la végétation, aux clôtures, au terrain ou aux installations du terrain de camping sera à la charge de son auteur.
L’emplacement qui aura été utilisé durant le séjour devra être maintenu dans l’état dans lequel le campeur l’a trouvé à son entrée dans les lieux.


11. Sécurité

a) Incendie.

Les feux ouverts (bois, charbon, etc.) sont rigoureusement interdits. Les réchauds doivent être maintenus en bon état de fonctionnement et ne pas être utilisés dans des conditions dangereuses.
En cas d’incendie, aviser immédiatement la direction. Les extincteurs sont utilisables en cas de nécessité.
Une trousse de secours de première urgence se trouve au bureau d’accueil.

b) Vol.

La direction est responsable des objets déposés au bureau et a une obligation générale de surveillance du terrain de camping. Le campeur garde la responsabilité de sa propre installation et doit signaler au responsable la présence de toute personne suspecte. Les clients sont invités à prendre les précautions habituelles pour la sauvegarde de leur matériel.

c) Assurance

– Il appartient aux campeurs-caravaniers de souscrire une assurance pour leur caravane, tente et/ou matériel, les garantissant en particulier en matière de responsabilité civile
– La direction se dégage de toute responsabilité pour les éventuels dommages causés par la chute de branches.


12. Jeux

Aucun jeu violent ou gênant ne peut être organisé à proximité des installations.
La salle de réunion ne peut être utilisée pour les jeux mouvementés.
Les enfants doivent toujours être sous la surveillance de leurs parents.


13. Garage mort

Il ne pourra être laissé de matériel non occupé sur le terrain, qu’après accord de la direction et seulement à l’emplacement indiqué. Cette prestation peut être payante.


14. Infraction au règlement intérieur

Dans le cas où un résidant perturberait le séjour des autres usagers ou ne respecterait pas les dispositions du présent règlement intérieur, le gestionnaire ou son représentant pourra oralement ou par écrit, s’il le juge nécessaire, mettre en demeure ce dernier de cesser les troubles.
En cas d’infraction grave ou répétée au règlement intérieur et après mise en demeure par le gestionnaire de s’y conformer, celui-ci pourra résilier le contrat.
En cas d’infraction pénale, le gestionnaire pourra faire appel aux forces de l’ordre.


BONNES VACANCES!

 


A N N E X E I I

MENTIONS DEVANT FIGURER DANS LA NOTICE D’INFORMATION REMISE AUX CLIENTS QUI LOUENT
UN EMPLACEMENT À L’ANNÉE POUR L’INSTALLATION D’UNE RÉSIDENCE MOBILE DE LOISIRS,
PRÉALABLEMENT À LA SIGNATURE DU CONTRAT DE LOCATION

Une notice d’information est remise systématiquement par l’exploitant aux clients souhaitant louer un emplacement à l’année préalablement à la signature du contrat de location. Ils attestent en avoir pris connaissance.

Les clients louant un emplacement à l’année dans le cadre d’un contrat d’un an renouvelable ne peuvent élire domicile dans le terrain de camping ou le parc résidentiel de loisirs.

La notice d’information doit préciser les informations suivantes, avant la conclusion du contrat de location :

Sur le contenu du contrat

Numéro SIRET, période d’ouverture, le numéro et la surface de l’emplacement loué précisant la disposition
de l’hébergement de loisirs sur l’emplacement loué et les conditions de renouvellement y compris les
conditions d’indemnisation en cas de non-renouvellement du contrat à l’initiative du gestionnaire, si le
propriétaire a participé aux frais d’installation de son hébergement.

Identification du propriétaire de l’hébergement (nom, domicile…) et des personnes admises à séjourner sur
l’emplacement, type de résidence mobile de loisirs : marque, modèle, couleur, dates de fabrication et
d’acquisition, surface et capacité maximale (en nombre de personnes), identification du fournisseur de la
résidence mobile de loisirs (nom, raison sociale, adresse, conditions de garantie et responsabilité).

Sur la vétusté

La vétusté d’une résidence mobile de loisirs s’apprécie sur la base d’un descriptif établi contradictoirement
entre le loueur de l’emplacement et le propriétaire de l’hébergement. Ce descriptif fait apparaître les
informations suivantes : état intérieur et extérieur de la résidence mobile de loisirs, l’aspect esthétique extérieur,
l’état général du châssis, l’état de mobilité, l’aspect sécuritaire et environnemental, les équipements
complémentaires (le cas échéant, à déterminer avec le gestionnaire).

Points divers
Le locataire doit disposer d’une assurance couvrant sa résidence mobile de loisirs (notamment contre le vol,
l’incendie ou l’explosion ainsi que la responsabilité civile).
L’exploitant du terrain informera le locataire de :
– la limitation du nombre de personnes sur l’emplacement ;
– les conditions d’usage de l’abri de jardin.
L’exploitant et le locataire se mettent d’accord sur les conditions de sous-location éventuelles de la résidence
mobile de loisirs.
En cas de vente de la résidence mobile de loisirs par le gestionnaire, il peut être convenu que le propriétaire
de l’hébergement de plein air rémunère le gestionnaire par une commission d’un montant fixé au préalable
d’un commun accord correspondant à la prise en charge effective des visites et de la commercialisation du dit hébergement.

Sur la modification du règlement intérieur
Le cas échéant, la notice doit informer le client au moins six mois avant la date d’effet des modifications
substantielles du règlement intérieur.
Rappel obligatoire de la réglementation applicable
à l’installation des hébergements de plein air
a) Définition de la résidence mobile de loisirs :
19 février 2014 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 36 sur 105
. .
Les résidences mobiles de loisirs sont des véhicules terrestres habitables, destinés à une occupation
temporaire ou saisonnière à usage de loisirs, qui conservent des moyens de mobilité leur permettant d’être
déplacés par traction mais que le code de la route interdit de faire circuler (article R.* 111-33 du code de
l’urbanisme).
b) Règles d’installation de la résidence mobile de loisirs :
Conformément à l’article R. 111-34 du code de l’urbanisme, l’installation des résidences mobiles de loisirs
n’est autorisée que sur les terrains aménagés suivants :
– les terrains de camping régulièrement créés ;
– les parcs résidentiels de loisirs ;
– les villages de vacances classés en hébergement léger au sens du code du tourisme (art. D. 325-3-3 du
code du tourisme).
Elles ne peuvent pas être installées sur des terrains privés. En application de l’article R. 111-34-1 du code de
l’urbanisme, les résidences mobiles de loisirs ne peuvent être installées sur un emplacement ayant fait l’objet
d’une cession en pleine propriété, d’une cession de droits sociaux donnant vocation à son attribution en
propriété ou en jouissance ou d’une location pour une durée supérieure à deux ans, située à l’intérieur d’un
terrain de camping, d’un village de vacances ou d’une maison familiale.
Les résidences mobiles de loisirs peuvent être entreposées, en vue de leur prochaine utilisation, sur des
terrains affectés au garage collectif des caravanes et résidences mobiles de loisirs, des aires de stationnement
ouvertes au public et des dépôts de véhicules (art. R. 111-35 du code de l’urbanisme).
Le texte intégral et mis à jour des dispositions citées est consultable sur le site www.legifrance.gouv.fr.